GALERIE

#

commentaires

Glissez votre souris sur le commentaire désiré pour le faire apparaître intégralement

13/09/2011 - 09h08 - de Régis
Commentaire sur l'oeuvre "BM 04"

A noter que ce beau portrait de Bruno Montpied vient d'être publié en tête de son article "Le Royaume parallèle", paru dans le n°2 (juin 2011) de la revue "L'Or aux treize îles" (p. 86).

27/08/2011 - 01h25 - de zouzou
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

tout simplement fantastique...bravo

13/07/2011 - 21h24 - de Sianca
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

Torturé, saisissant, poétique... Tout comme Francis Bacon. Bravo et merci de nourrir nos yeux de votre expression acide.

23/06/2011 - 00h30 - de Upper back pain reli
Commentaire sur la galerie "Pareidolies"

You got a really useful blog. I have been here reading for about an hour. I am a newbie and your success is very much an inspiration for me.

22/06/2011 - 22h01 - de K4D4V3R1K
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

petites histoires sombres et tortueuses d'une âme ensoleillée...

07/06/2011 - 12h45 - de ulukaya nadine
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

j'adore!!!!!!!!!!!!!!!!!!

30/05/2011 - 09h53 - de bruno
Commentaire sur la galerie "Pareidolies"

Amazing quality! with your work you capture the essence of feelings! keep up the good work.

08/05/2011 - 02h47 - de Kim
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

Il y a quelque chose de surprenant à l’idée que le cerveau puisse confondre quelques traits simplistes avec la complexité d’un visage.
Un simple point est pris pour un œil, un trait est automatiquement analysé comme étant une bouche… Une abstraction, un symbole, puise aussitôt dans l’âme humaine et prend vie dans son regard.

Peut-être que l’égo est en cause, qu’il prend tout pour lui-même, qu’il voit l’homme partout, l’homme.
Mais le plus surprenant –le plus effrayant, quelque part- c’est qu’il ne puisse PAS s’en empêcher ; la corrélation entre quelques traits simplistes et un visage lui est inévitable ; son cerveau est piégé par la simplification picturale.

En bande dessinée –par exemple dans les mangas- on se rend compte que les personnages sont souvent simplistes, schématisés, tandis que les décors tendront à être ultra détaillés, ainsi que les objets, etc… J’avais lu que cela participait à intensifier le sentiment d’identification du lecteur : au plus un visage est simpliste, au plus il est commun ; donc au plus il nous représente également ; au plus il est complexe, au plus il est particulier ; au moins alors il nous ressemble.

C’est peut-être pour cela que les masques aux expressions et aux caricatures exagérés nous parlent tant ; et c’est en cela aussi qu’une grande partie des images que vous présentez dans vos essais montrent un tel caractère, une telle puissance ; le jeu des textures ajoute à l’intensité un peu primale des représentations, comme des portraits gravés dans la roche ou au tison brûlant.

Et, ce faisant – les expressions simplifiés deviennent amplifiées ; presque inhumaines par tant d’humanités ; elles parlent au ventre, elles happent.

Je parle des vôtres, en l’occurrence, parce que je découvre vos « travaux » ; mais ma réflexion concerne tout ce qui confine au symbole en général.
Dans la photo, dans l’image, c’est souvent sous forme figée et stable qu’on aborde ces représentations des émotions et des forces humaines ; pourtant, étrangement, dans l’acte photographique pur, on peut y accéder –plutôt s’en rapprocher- par le mouvement.

Je remarque aussi (j’étale mes pensées sans souci de cohérence, telles qu’elles viennent) que votre univers pictural est sombre ; nécessairement tragique, nocturne.
Lorsque je m’essaie à la prose, c’est également le cas. On m’a plusieurs fois fait la remarque de l’étrange dissociation qui semble s’affirmer entre mon caractère en apparence jovial et doux et la force brutale et désespérée de mes mots.
Ceux-là n’ont pas compris que l’expression artistique est souvent une nécessité et que c’est justement par le biais de l’art, par le fait de se vider des sombres poisons qui bouillonnent aux tréfonds de notre sensibilité, de s’en vidanger, de s’en déverser, que nous pouvons, dans le réel, au moins un peu, au moins parfois, aborder le monde avec le sourire aux lèvres et un semblant de joie véritable au creux de la main.

Étrangement, je remarque aussi qu’il est plus aisé d’exprimer des choses fortes et véritables via les expressions de colère, de hargne, de tristesse et de révolte, que par le biais d’essais plus joviaux, candides, sympathiques ; et que les sentiments négatifs s’abordent et s’expriment plus aisément que les sentiments les plus heureux, qui semblent toujours un peu trop complexes, étrangers, ou simplement puérils.

Peut-être est ce tout simplement que les sentiments bienheureux, on à autre chose à foutre que de s’en déverser, de les exprimer ; qu’il n’y a pas de tant à perdre pour l’Art, qu’ils valent mieux d’être tout simplement vécus.

Je ne sais pas vraiment.

05/05/2011 - 22h26 - de Francois
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

Antoine,
Il m'a bien fallut tout ce temps pour essayer de digérer tout ce que j'ai vu sur votre site. Je ne suis pas parano, mais vous êtes un grand malade (humour-rire)..
Sans rire, j'ai passé et repassé plusieurs fois en revue vos créations, très fortes, pas mal me ramènent à mes propres doutes, mes interrogations, mes révoltes, le tout non dénué d'humour. J'ai trouvé également très intéressant de voir la photo originale avant créations.
Très bonne continuation,
Francois

06/04/2011 - 19h13 - de Bertrand
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

Ton site web est un modèle du genre: super esthétique, clair, et facile. L'ensemble de ton travail est de très grande qualité; tes "images" sont redoutablement "efficaces", et comme tu le dis dans le texte, on ne sent absolument pas "l'empreinte" de Photoshop. Bref: je suis sur le cul !

14/03/2011 - 14h16 - de susie
Commentaire sur la galerie "Pareidolies"

un très beau site...chapeau l'artiste!

20/02/2011 - 16h37 - de groseille
Commentaire sur la galerie "Pareidolies"

Vous avez une vision de vous même extrêmement intéressante............ et inquiétante :) Ce choix de hurlements silencieux, de cris, de passage d'un monde à l'autre interpelle.
Et la plupart de vos photos ou objets détournés en visage hurlant ou grimaçant ont la bouche ouverte d'où aucun son ne sort ? Ça interpelle aussi

08/02/2011 - 19h10 - de nobody
Commentaire sur la galerie "Pareidolies"

1/ Tu m'as bluffé, quelle variété, quelle énergie, quel voyage que ta galerie! Je vais la faire connaître à quelques amis plein de bon gout.
2/ Techniquement, ergonomiquement, ça me semble pour le moins très proche de ce que je te décrivais comme souhaitable pour notre assoc. Je suis donc assez serin sur la suite de notre projet. A bientôt, et merci pour la visite.

29/01/2011 - 16h34 - de badaaboum boum bounm
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

Je trouve tes associations nature/autoportrait brillantes et pleines de fureur, plus proches du cinéma que de la peinture.
Pour moi, la peinture doit se livrer comme un espace de délivrance et de méditation et non comme une anecdote au coin d'un bois ; c'est une question de valeur accordée à l'expression et la tienne vaut bien la mienne.

29/01/2011 - 02h51 - de KADAVERiK
Commentaire sur la galerie "Toutes les galeries"

Les objets inanimés ont ils une âme ? tu leur en offres une ! au delà des regards hagards et sourires perdus ke tu façonnes à koups de skalpels, rasoirs et autres instruments chirurgikaux virtuels mais à la fois ô kombien réels... Je voudrais être un arbre sous ta tronko, 1 flokon de neige sous ton mikroskope, ou juste 1 trou noir dans tes nébuleuses fantasmagoriks ! ♥♥♥